Jeanne-Pharelle a 18 ans. C’est l’ainée des filles prises en charge par notre association au foyer de Bimbo. Elle habite à Bangui avec sa tante qui l’a recueillie lorsqu’elle avait 6 ans, à la mort de ses parents. Depuis, sa tante s’est mariée et a 2 enfants de bas âge. La famille a très peu de moyens.

Jeanne Pharelle est en classe de terminale C au lycée privé PIE XII de Bangui, qui est un des meilleurs lycées de la capitale.

Elle travaille très bien. Au dernier trimestre de l’année passée, en première, elle a obtenu une moyenne générale de 14,5 / 20 et les félicitations du conseil de classe.

      Elle veut devenir neuro-cardiologue.

Lorsqu’on lui demande pourquoi, on se rend compte qu’elle a bien étudié les besoins dans le domaine médical à Bangui car elle nous donne avec précision le nombre de spécialistes qui exercent dans chaque discipline. Il manque cruellement de cardiologues et de neurologues. Son choix est définitivement tourné vers l’aide de la population.

A la fin de l’entretien qu’elle a eu avec Michel, lors de sa mission en RCA en octobre 2017, elle l’a beaucoup ému. Elle a remercié l’association MCS et les parrains du foyer de Bimbo de la soutenir et a affirmé qu’elle n’aurait jamais pu poursuivre ses études sans notre aide, que grâce à nous, elle avait un projet et des objectifs qu’elle sentait réalisables. Enfin, elle a parlé, en pleurant, de ses parents qui lui manquent même si elle considère sa tante comme sa maman.

A notre tour de te remercier, Jeanne-Pharelle, pour tous les efforts que tu faits au quotidien, pour ton caractère généreux tourné vers les autres. Nous allons tout faire pour que tu poursuives tes études à la faculté de médecine l’année prochaine, à Bangui (même s’il n’y a que 20 places pour 8000 candidats), ou dans un autre pays d’Afrique francophone.