L’équipe de MCS, partie en Avril 2015 pour une mission dans le village de Longo, revient sur l’action de santé et prévention menée dans ce petit village à l’Est de la capitale, privé de toute structure d’accueil médical.

DSCN0008

Nous avons emprunté le fleuve « Oubangui-Chari » depuis Bangui sur 120 kms vers l’Est, pour aller à la rencontre des 500 habitants de Longo, petit village au bord du fleuve, accessible uniquement par embarcation. Nous avons accompagné une équipe de « CO-DIS » (Coordination Diocésaine) composée de 4 médecins/infirmiers dont la mission était de contrôler l’état de santé de la population et de soigner les habitants. Sur l’embarcation était présente aussi une équipe de « Caritas » dont la mission était de distribuer des vêtements. Ces 2 équipes étaient menées par l’Archevêque de Bangui, Monseigneur Dieudonné Nzapalainga.

MCS avait apporté des savons de Marseille, des médicaments et des boites de lait maternisé, qui ont été forts utiles, en complément des médicaments apportés par « CO-DIS ».

DSCN0268  DSCN0163

Les habitants de Longo vivent de cueillette, de chasse, d’élevage, d’un peu de culture et principalement de pêche. Il n’y a ni école ni centre de soins ni eau potable dans le village. Les habitants sont chrétiens. Le diocèse a commencé à construire un bâtiment qui servira d’église et d’école. C’est dans ce bâtiment, après la messe grandiose d’arrivée,  qu’ont eu lieu les consultations et qu’a été installée la pharmacie.

DSCN0237 DSCN0072

Notre venue était annoncée (radio + voie orale) et la population nous a réservé un accueil extrêmement chaleureux.

DSCN0284

Des centaines de centrafricains sont venus des villages environnants, profitant de cet accès aux soins exceptionnel et rare.  Les consultations étaient bien organisées : tickets avec numéro donné à chaque habitant pour déterminer l’ordre de passage. 2 postes de consultation ont été installés. Les médecins/infirmiers rédigeaient une ordonnance que la personne présentait alors à la pharmacie.

DSCN0160

DSCN0246Les 2 représentants de MCS ont été affectés à la pharmacie pour constituer des sachets de cachets. Les cachets étant sortis des boites afin de distribuer la quantité exacte nécessaire au traitement.  Les consultations ont duré 2 jours, jusqu’à tard le soir. Certains centrafricains, venant de loin, ont dormi sur place. Pour faire patienter les villageois, nous avons projeté un film sur le mur du bâtiment, qui a ravi tout le monde ! 

En plus de soigner, la coordination rédige un rapport sur les cas de maladies constatées. Elle a notamment observé un nombre très élevé de personnes atteinte d’une maladie des yeux «l’onchocercose » causée par les piqures de mouches se reproduisant dans le fleuve. Certains sont déjà aveugles, d’autres en passe de l’être bientôt. Cette maladie demandant un traitement et un suivi que ne peut assurer la coordination, un rapport a été envoyé au ministère de la santé pour l’alerter et lui demander d’agir.

Malgré leurs souffrances, les villageois sont très joyeux.  Les soirées se sont terminées en fêtes immenses où danses et chants étaient rythmés par des Djembés et des guitares fabriquées localement.

DSCN0171 DSCN0183

Une matinée, nous avons participé à la distribution de vêtements. Les habitants, notamment les enfants, n’ont en général qu’un seul habit qui est souvent dans un état déplorable.

DSCN0172 DSCN0059

La coordination effectue ce genre de mission régulièrement. Les médecins nous ont fait part, en plus des médicaments et des soins, des besoins de la population en riz, boites de sardines/maquereau/thon, sucre, sel, lait maternisé et savon, qui sont des denrées très précieuses pour les villageois et de première nécessité.
MCS va organiser des collectes tout au long de l’année pour constituer des « packs » contenant ces produits.

Plus de photos: Mission Longo

Plus d’informations: Longo 2015 – Santé et prévention